(226) 25 37 37 50 - 51

A la Une

CAMEG ET JHPIEGO, ENSEMBLE CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS

Le projet est mis en œuvre au Burkina Faso par Jhpiego en consortium avec Expertise France et en collaboration avec le Ministère de la Santé et d’autres partenaires de la société civile pour une période de trois ans. Il concernera 40 000 femmes qui pourront ainsi bénéficier d’un dépistage du col de l’utérus, mais aussi du traitement des lésions précancéreuses.

Il s’agirait pour la CAMEG d’assurer dans le cadre d’un partenariat la réception, le stockage et l’approvisionnement des intrants du projet auprès des centres de santé bénéficiaires. La Centrale étant leader dans ce domaine, Dr Huang a également souhaité qu’il y ait un partage d’expériences avec les autres pays d’intervention du projet.

Pour la DG de la CAMEG, Dr K’haboré « il est impératif que des réflexions soient menées d’ores et déjà afin de pérenniser les acquis du projet,
Ce vendredi 02 avril 2021, la CAMEG a reçu une équipe du projet Scale Up Cervical Cancer Elimination with Secondary prevention Strategy (SUCCESS), conduite par Dr Lisa Huang, d’Expertise France et responsable du projet. L’objectif de la visite étant de présenter le projet SUCCESS à la Nationale des médicaments génériques et surtout, d’échanger avec son premier responsable, Dr Anne Maryse K’haboré sur les bases très prochaines d’un partenariat entre son institution et le projet SUCCESS.

Le projet SUCCESS, financé par Unitaid et mis en œuvre par Expertise France, Jhpiego et l'Union internationale pour la lutte contre le cancer (UICC), vise à répondre aux besoins de santé publique et aux obstacles à l'accès qui prévalent dans les pays à faible et moyen revenu (PFR-PRI). SUCCESS contribuera à accroître l'accès des femmes à des services de prévention secondaire du cancer du col de l'utérus, en soutenant l'introduction de nouveaux outils de dépistage et de traitement dans les pays concernés. Le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire ont été retenus en Afrique de l’Ouest pour être les champions du Programme, en plus des Philippines et le Guatemala.
au-delà de sa durée de vie. C’est à ce prix que des vies pourront être impactées positivement sur le long terme ». Elle a également présenté aux hôtes du jour, l’expertise et les capacités de la CAMEG à assurer l’achat, le stockage et la distribution des intrants de santé des partenaires. C’est donc dire que les différents acteurs œuvreront à ce que les retombées du projet changent la vie des femmes burkinabè et les populations en général.

Au sortir de ces échanges forts appréciés de part et d’autre, ce sont deux futurs partenaires engagés qui ont convenu de matérialiser leur collaboration pour une meilleure santé des populations.