(226) 25 37 37 50 - 51

A la Une

STOP AUX CANCERS ! LA CAMEG AUX PETITS SOINS POUR SON PERSONNEL FEMININ

Pour la Directrice générale de la CAMEG, Dr Anne Maryse K’haboré, « les valeurs de solidarité et de responsabilité promues par la CAMEG ont commandé que la Centrale mène cette opération afin de renforcer le processus de prévention et contribuer à faire reculer le fléau. Il s’agit également de susciter et de favoriser les réflexes de l’autopalpation et du dépistage précoce chez les femmes, la finalité étant de contribuer à la réduction du taux de mortalité dû aux cancers féminins au Burkina Faso. » Aussi, en organisant cette journée de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus, la CAMEG entend s’inscrire en droite ligne du combat qu’elle mène pour le droit à la santé pour tous.  Les femmes, qui ont toutes salué l’initiative de la CAMEG, lui sont reconnaissantes et promettent de parler autour d’elles de ces pathologies dévastatrices et de plaider auprès de leurs mères, tantes, sœurs et filles pour un dépistage précoce.

Ce sont au total près d’une trentaine de femmes qui ont été dépistées au terme de l’opération.
La CAMEG, la santé pour tous !
Ce samedi 06 mars 2021, la CAMEG, en prélude à la Journée internationale des droits des femmes, a tenu à rendre hommage à l’autre moitié du ciel comme à l’accoutumée. En effet, la Nationale des médicaments génériques, en collaboration avec ses partenaires, notamment la MUCAMEG, MCI CARE et Dr Zèba Nafissatou et son équipe, a mené une opération de dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus, précédée d’une sensibilisation sur ces pathologies au profit de son personnel féminin, mais également des épouses des agents de la Centrale. Objectif : informer les participantes sur les causes, les symptômes, les traitements et les prises en charge possibles de ces cancers.

Véritable fléau du 21e siècle, les cancers font des ravages en Afrique subsaharienne. Ainsi, au Burkina Faso par exemple, en 2018, 11 643 nouveaux cas ont été diagnostiqués avec 9 221 décès. Les cancers féminins viennent en tête de liste avec 2 517 cas de cancers utérins diagnostiqués soit 21% et 1 436 cas de cancer du sein, soit 12,3%. Il est donc impératif que des actions soient menées afin d’en venir à bout.